Nice – Lorient : Une opposition de Vieux Chardons (partie 2)

Alors qu’il n’avait jamais marqué en neuf rencontres contre l’OGC Nice, Benjamin Moukandjo est parvenu à égaliser du bout du pied avant que Mario Balotelli ne vienne crucifier les espoirs lorientais en fin de match : 2-1 pour le Gym. Les niçois restent donc leader du championnat de France et sont aussi invaincus. Avec la succession de matchs et la correction reçue en Russie (5-2 à Krasnodar), on s’attendait à ce que Lucien Favre fasse tourner son effectif pour ce match mais le coach suisse a reconduit le même équipe, sans Rémi Walter ni Arnaud Lusamba.


RÉMI WALTER

Samedi 16 Janvier 2016, l’AS Nancy Lorraine, leader de Ligue 2, se déplace à Brest. Pour remplacer Youssef Aït Bennasser blessé, Pablo Corréa préfère son compatriote Johnatan Iglesias à Rémi Walter. Troisième minute de jeu, Guidileye se rompt le tendon d’achille et doit être remplacé, mais il n’y a plus de milieux de terrains disponibles sur le banc. Rémi Walter, lui, est en tribune.  Les dirigeants nancéiens et niçois sont en effet tombés d’accord la veille du match et le jeune milieu est cédé pour deux millions d’euros aux aiglons. Peu utilisé sur la première partie de saison par Pablo Corréa, le départ du natif d’Essey s’annonçait comme une évidence.

Contrairement à Paul Nardi qui s’est échoué sur les berges du Rocher ou à Amadou qui a du disputer quelques matchs avec la réserve lilloise avant d’accéder à l’équipe première, Rémi Walter va rapidement s’intégrer à l’effectif niçois. D’autant plus que celui-ci semble être taillé pour lui. Il vient ainsi gonfler un effectif gorgé d’autres espoirs français comme Germain, Mendy, Hassen, Pléa ou Koziello. Sa moitié de saison en rouge et noir est positive, ‘J’ai eu plus de temps de jeu qu’à l’ASNL et j’ai eu la chance de faire partie d’une équipe qui a terminé quatrième de L1. Rejoindre l’OGCN, c’était une grande opportunité, je ne pouvais pas la manquer. Je sais également que mon transfert a aidé l’ASNL financièrement, c’est une autre fierté.’1

Afficher l'image d'origine
>Corréa, Puel, Favre. Walter convainc tout le monde.

2016-2017, nouvelle saison, nouvel entraîneur, les cartes sont redistribuées. Mais, le numéro 18 continue de convaincre et figure à présent dans les plans de Lucien Favre. Titularisé dès le premier match contre Rennes, il se positionne en sentinelle devant la défense. Walter réalise alors un match correct, sa relance est propre, et sa qualité dans la récupération est précieuse. Nice joue à ce moment en 4-4-2 et Walter occupe une position basse sur le terrain pour laisser davantage de liberté aux latéraux.  Il s’installe à un poste analogue à celui occupé en Equipe de France Espoirs ‘Walter est notre libéro du milieu (…) son rôle est de se positionner devant la défense et d’assurer l’équilibre du milieu. Je considère le petit Walter comme notre homme de base au milieu2 dixit le futur-ex entraîneur espoir Pierre Mankowski (propos datant d’Octobre 2015). L’OGC Nice s’impose 1-0 contre Rennes, mais la doublette Walter-Lusamba est remplacée et s’installera sur le banc les deux prochains matchs.

Lucien Favre optera par la suite pour un système défensif à 3 (ou à 5 selon les points de vues) avec deux attaquants. Les places dans le milieu de terrain niçois se réduisent. Seri et Koziello sont indéboulonnables et les arrivées fin Août de Dante, Belhanda et Balotelli viendront grossir un effectif déjà bien garni. Rémi patiente tranquillement sur le banc.

De nouveau titulaire lors de la 5ème journée contre Montpellier, l’ancien chardon va réaliser un excellent match, son meilleur jusque là. Mathieu Bodmer étant positionné à son tour devant la défense, Rémi Walter a la chance d’évoluer plus haut sur le terrain. Capable de conserver le ballon dans des petits espaces, sa qualité de dribble lui permettra de se projeter davantage vers l’avant et de jouer parfaitement les contre-attaques. Le gaucher est dans un tout autre registre, il est le joueur à avoir tenté le plus de dribbles dans le match et surtout en avoir réussis le plus3. Le Marco Verratti nancéien est logiquement reconduit dans la même position le match suivant contre Nancy, son club de cœur.

Afficher l'image d'origine

Cette fois-ci,  le Vieux Chardon est plus nerveux et commet davantage de fautes. A l’image de son équipe, il sera plus à l’aise en seconde période, aidé par l’ouverture au score de Pléa. Dans la continuité, Walter disputera son premier match d’Europa League de sa carrière contre Kasnodar. Entré en jeu à la 80ème, il ne parviendra pas à sauver la défense niçoise en plein naufrage.

Le début de saison de Rémi Walter est donc satisfaisant. Malgré la quantité de grands joueurs en devenir dont dispose l’OGC Nice, le nancéien trouve suffisamment de temps de jeu. Bien que suppléant en Équipe de France Espoirs, Rémi Walter sera même rappelé dans le groupe pour la rencontre contre la Géorgie le 6 Octobre dernier.
Comme un signe.


ARNAUD LUSAMBA

A tout juste 17 ans, Arnaud Lusamba est lancé dans le grand bain de la Ligue 2 par Pablo Corréa.  Sa première titularisation contre Dijon en Août 2014 se solde par un but. Le reste de sa saison est excellente et le garçon totalisera trente apparitions sous la tunique rouge et blanche. Nouveau prodige de la formation nancéienne, la saison 2015-2016 devait être une saison de confirmation pour l’international français (29 apparitions en bleu dans les différentes catégories d’âge).

Hélas, la saison 2015-2016 va basculer dans l’incompréhension. Sans raison invoquée, Lusamba sera écarté plusieurs fois par Pablo Corréa. Il sera même éloigné du groupe pendant deux mois. La situation interpelle, d’autant plus que le jeune espoir refuse de signer un nouveau contrat et semble ouvert à un nouveau départ, ailleurs.

Afficher l'image d'origine

Plusieurs causes à cette crise. Tout d’abord et malgré les efforts consentis par le staff pour aménager ses entraînements, Lusamba échoue à l’épreuve du baccalauréat. Ça semble anodin, mais la politique du club en matière scolaire a toujours été stricte. En atteste le taux de réussite aux examens de 94% au sein du centre de formation. Raison plus simple et plus plausible aussi, son relâchement et son manque d’efforts au quotidien. Problème qu’il reconnaît lui même : ‘inconsciemment, j’ai peut-être cru que j’avais fait le plus dur, je me suis relâché.’4. Et on sait Pablo Corréa intransigeant dans ce domaine. ‘S’il ne joue pas, c’est simplement parce que je ne l’estime pas assez performant. Personne n’entre dans l’équipe par défaut cette saison. Mais la situation n’est pas figée. À lui de tout faire pour bouleverser la hiérarchie.’4

Cette crise aboutit à diverses rumeurs de transfert à l’hiver. Le Red Star, le Paris FC et l’Atalanta Bergame s’intéressent de près au jeune espoir. Lui même affiche la volonté de quitter son club formateur et  demande alors à être prêter à Bergame. ‘j’ai simplement cherché à m’en aller en raison de mon temps de jeu inexistant chez les pros.‘ Plusieurs blessures à l’hiver 2016 -comme évoquées plus haut- libéreront des places dans l’entre-jeu nancéien. Lusamba reste finalement au club et analyse quelques mois plus tard : ‘Je suis content d’être resté, j’ai retrouvé du temps de jeu et j’ai eu la chance de participer à la montée en L1 du club5.

Lusamba retrouvera peu à peu sa place de titulaire à partir du mois de Février. Le temps pour lui de monter en puissance avec en point d’orgue sa prestation dans le match crucial pour l’accession à l’élite : Le Havre – Nancy. Lusamba signe alors un match épatant. Les rouges et blancs sont menés à la mi-temps, Lusamba va alors offrir à l’ASNL deux buts en solitaire avant de délivrer une magnifique ouverture qui mènera au but de Dalé. Ce jour là, sa technique et sa frappe de balle surclassent tout le monde. Il remet ça quelques semaines plus tard en offrant l’unique du but du match Nancy-Evian TG. Victoire qui permet à l’ASNL d’officialiser son titre de champion de France de Ligue 2.

Mais, Arnaud veut définitivement partir. Il lui reste une année de contrat et les caisses de l’AS Nancy Lorraine sont à remplir. Après des négociations difficiles, l’ASNL s’est mise d’accord avec Nice pour un transfert évalué à 2.5M€. ‘J’ai donné mon feu vert. C’est un bon compromis. Il n’avait plus que six mois de contrat et ne voulait pas resigner.’ Jacques Rousselot poursuit ‘On aurait pu attendre d’autres offres. Mais cela aurait compliqué les choses pour le gamin et pour Pablo (Correa). Il rejoint un club de Ligue 1 qui joue la coupe d’Europe. C’était son souhait’.

lusamba
>Rentrée des classes

A l’heure où ces lignes sont écrites, le transfuge de la formation nancéienne a fait quatre apparitions seulement en Ligue 1 (dont deux entrées en jeu à la 90ème). Il débute aux côtés de son ancien coéquipier Rémi Walter lors de la première rencontre face à Rennes. Aligné sur le côté gauche, Lusamba va se montrer plutôt discret. Dalbert Henrique, le latéral gauche niçois empiète sur son couloir. Obligé de jouer dans l’axe, l’ancien lorrain a du mal à trouver ses marques et ne fera pas la différence. Son second match à Montpellier est dans le même calibre. Il perd plusieurs ballons, mais parvient à distribuer de belles passes comme à son habitude. Hélas, ses prestations ne rassure pas son entraîneur qui préfère largement titulariser Wylan Cyprien, l’autre espoir achetée cet été 5M€ au RC Lens.

Les jeunes joueurs veulent peut être aller trop vite dans le football. Malgré la volonté affichée de disputer l’Europa League, Lusamba n’a fait aucune apparition dans cette compétition. Les deux défaites contre Schalke et Krasnodar vont sûrement écourter l’aventure européenne de l’OGC Nice.

Pourtant, si l’on veut battre Schalke et jouer l’Europa League, tout le monde sait qu’il faut rester à Nancy !


1 http://www.estrepublicain.fr/football/2016/09/23/remi-walter-avant-asnl-nice-je-suis-assis-a-cote-de-balotelli
http://www.estrepublicain.fr/sport/2015/10/14/la-double-vie-de-walter
3https://fr.whoscored.com/Matches/1076069/Live/France-22-2016-2017-Montpellier-Nice
4http://www.estrepublicain.fr/sport/2015/12/10/le-cas-lusamba
5http://www.estrepublicain.fr/football/2016/05/05/asnl-evian-lusamba-n-est-pas-parti-pour-prolonger
6http://www.estrepublicain.fr/football/2016/07/19/asnl-arnaud-lusamba-file-a-nice