Massadio Haïdara : L’espoir déchu

En 2012, Newcastle, le plus frenchie des clubs anglais prend un sérieux accent français avec le succès malheureux qu’on lui connaît aujourd’hui. La moitié de l’effectif des Magpies était à l’époque constituée de français. Parmi eux, Yanga-Mbiwa, Debuchy, Cabaye, Sissoko, Ben Harfa, Amalfitano, Marveaux, Obertan, Gouffran, Rémy et surtout Massadio Haïdara. L’ancien chardon  rejoint Newcastle au mercato hivernale de la saison 2012/2013, après avoir évolué un an et demi seulement en professionnel sous les couleurs de l’AS Nancy Lorraine. Retour sur un espoir du football français dont la carrière est aujourd’hui à l’arrêt.


UNE ASCENSION FULGURANTE

Arrivé à l’AS Nancy Lorraine à l’âge de 15 ans, en provenance du club de Boulogne-Billancourt, le jeune Massadio va rapidement gravir les échelons jusqu’à un soir de Décembre 2010. L’éternel Pablo Correa le fait alors disputer son premier match en Ligue 1 contre le FC Sochaux. A tout juste dix-huit ans Haïdara va ainsi faire sa première entrée en jeu en Ligue 1. Sortie sur blessure, Reynald Lemaître va céder sa place de latéral gauche à la jeune pousse. «C’est une grande joie, un grand bonheur. Je ne m’y attendais pas du tout. Même quand le coach m’a demandé de partir m’échauffer, j’ai dû me pincer pour y croire. J’avais hâte d’y être, mais j’avais aussi pas mal de pression. J’ai essayé de la contenir, mais ce n’était pas évident devant tout ce monde. C’est autre chose que devant la télévision. On se dit que l’on peut jouer, que c’est facile, mais la réalité est bien différente. Il faut être constamment attentif. Le jeu va très vite et il n’y a pas de temps de repos»1. Le joueur originaire de Trappes va rapidement convaincre Corréa et plus largement le staff technique ainsi que les supporters nancéiens : il intègre ainsi  le groupe des pros durant la saison. Il bénéficiera par la suite de plusieurs places en tant que titulaire et assurera avec le reste de l’effectif le maintien en terminant à une satisfaisante treizième place.

À Newcastle, Massadio Haïdara ne sera pas trop dépaysé parce que les Magpies comptent une grande colonie française dans leur effectif. Photo d’archives Alexandre MARCHI
>Massadio Haïdara dominant le néo-messin Mevlut Erding

Lors de ses dix premiers matchs, le numéro 33 (il portera le 17 par la suite) va surprendre tout le monde par son assurance sur le terrain. Par rapport à d’autres jeunes de son âge, sa capacité physique et sa technique détonnent, tout comme sa qualité de passe et de dribble. Très fort dans les duels, Haïdara pêche souvent au niveau du marquage et de son placement défensif. Mis sur les rails par le technicien uruguyen, c’est sous la sinistre ère Jean Fernandez que Massadio va s’imposer comme un titulaire indiscutable de l’effectif. Arrivé à l’été 2011 pour remplacer Pablo Correa, Jean Fernandez va l’associer sur le flanc gauche à Yohan Mollo dès le début de saison. Entouré de Thomas Mangani et couvert derrière par un très solide Sébastien Puygrenier, Haïdara va prendre tout son ampleur. L’AS Nancy Lorraine décrochera même une belle onzième place avec une formidable série de neuf matchs sans défaites avec en point d’orgue les deux succès face au Paris Saint-Germain version Qatari.

Réputé pour ses talents de formateur, Fernandez est dithyrambique  « Massadio a un très bel avenir s’il continue de travailler comme ça. Il est fort dans les duels, il va vite, il a une bonne technique et, cerise sur le gâteau, il a même une grosse frappe de balle. Son pied gauche n’est pas loin d’être aussi puissant que celui de Taiwo que j’ai connu à Marseille »2. Son talent n’est d’ailleurs pas reconnu qu’en Lorraine. Dès 2011 il est sélectionné pour jouer avec l’équipe de France U19 et rejoindra logiquement les U20 l’année suivante puis les Espoirs.


L’EXIL

Inutile d’évoquer plus en détail la sinistre saison 2012/2013 de l’AS Nancy Lorraine. Après une moitié de championnat catastrophique, l’AS Nancy Lorraine sombre dans un marasme sportif et humain. Après le départ précipité de Jean « Le Berger », celui de Yohan Mollo, du capitaine Andre Luiz (accompagné de son compatriote Helder) c’est Massadio Haïdara qui fait ses valises. L’AS Nancy Lorraine cède son latéral pour un montant proche de quatre millions d’euros à Newcastle (montant indiqué par l’Est Républicain du 22/01/133). Pour palier la carence en arrière latéral, le club aux deux bandes signe Yassine Jebbour (Stade Rennais) en prêt. Les efforts de Patrick Gabriel pour redresser le club ne suffiront pas, l’AS Nancy Lorraine est reléguée au terme d’une saison noire.

Afficher l'image d'origine

Massadio Haïdara a bien failli atterrir au Paris Saint-Germain. C’est ce que révèle Jacques Rousselot dans les colonnes du Parisien. « Leonardo m’a dit qu’il s’intéressait fortement à notre jeune latéral gauche. Nasser al-Khelaifi et Leonardo ne sont pas idiots et regardent le vivier français. Ils avaient besoin d’accélérer la transformation du club avec des stars étrangères. Mais ensuite ils vont prendre des jeunes français pour les faire grandir. C’est dans leur réflexion« .4

Arrivé à Newcastle -la ville est d’ailleurs jumelée avec Nancy- Haïdara va procéder de la même façon qu’à Nancy. Rapidement repéré pour ses qualités dans l’équipe réserve, le coach de Newcastle Alan Pardew va rapidement lui confier des responsabilités. Quelques semaines après son arrivée Haïdara va débuter un seizième de finale d’Europa League contre le Metalist Kharkiv. Très appliqué défensivement, Haïdara va confirmer les promesses placées en lui.  L’ascension de la jeune pousse va se poursuivre tout au long de la saison. En Premier League, il prendra la place de David Santon sur le côté gauche et après plusieurs matchs s’installera comme titulaire. Certains se demandent même si Haïdara ne devrait pas être sélectionné en Equipe de France. Lui même admet y réfléchir « Je n’y pense pas trop, je sais que je dois jouer pour Newcastle et réaliser de bonnes performances. Si je le fais, pourquoi pas ? Dans le foot, les choses changent vite. Parfois, cela arrive juste comme ça. Je vais tout donner et faire de mon mieux »5.


CHUTE … ET  RECHUTE

Malheureusement Haïdara a raison : dans le foot les choses changent vite. Sa carrière va prendre un premier coup d’arrêt le 17 Mars 2013. Ce jour là, l’attaquant de Wigan, Callum Mcmanaman  vient faucher le jeune français.  Le choc est spectaculaire et fait le tour des émissions sportives. La semelle du joueur de Wigan vient heurter le genou gauche du numéro 19 qui s’écroule immédiatement au sol. Massadio sort sur civière et est emmené d’urgence à l’hôpital, Mcmanaman, lui, ne sera même pas averti. Heureusement pour Haïdara, les ligaments ne sont pas touchés. Alors qu’on croyait sa saison terminée, il fera rapidement son retour sur les pelouses anglaises. Il sera de nouveau titularisé en Europa League contre le Benfica et parviendra même à finir la saison titulaire confirmant ainsi son statut de grand espoir.
Massadio Haïdara : « J’ai eu très peur »

Mais la sort va s’acharner sur le pauvre Massadio. En Octobre 2013, Haïdara va de nouveau sortir sur blessure. Cette fois-ci ce sont les adducteurs qui sont touchés. Le début d’une série de galères va alors commencer pour le Vieux Chardon. Jusqu’à aujourd’hui, il n’a jamais retrouvé un temps de jeu régulier au sein des Toon. Il passe désormais ses saisons entre le banc de touche et l’infirmerie. Lors de ses retours, ses performances sont en demi-teintes. Pardew confirmera Santon en titulaire et préférera même certaines fois faire jouer Yanga Mbiwa côté gauche plutôt qu’un Massadio Haïdara diminué par ses blessures récurrentes.

Haïdara va être opéré. (Reuters)Les mauvaises performances de Newcastle en PL lui permettront de bénéficier d’un turnover important au sein des Magpies, mais son manque de régularité commence à se faire sentir sur les terrains.  Haïdara signera un match de piètre qualité dans un derby opposant Newcastle à Southampton. Il se blessera de nouveau quelques jours plus tard. « Titulaire en début de saison à Newcastle, Massadio Haidara (22 ans) s’est blessé aux adducteurs le 18 octobre dernier. En phase de reprise, le défenseur français était presque prêt mais il a rechuté gravement. Il sera opéré la semaine prochaine en France et manquera les quatre prochains mois de compétition. » 6

BLESSURES

Le site Soccerwaypropose un tableau récapitulatif de ses blessures. Bien qu’il soit difficile de vérifier la validité des informations on peut faire le constat suivant : Massadio Haïdara est un joueur fragile qui n’a plus fait une seule apparition depuis Octobre 2015. A l’heure où le club d’Alan Shearer vient de débuter sa saison en Championship, il est impossible de dire si Haïdara retrouvera les terrains de football cette saison. Il ne figure pas dans les groupes formés par Bénitez depuis la reprise mais le renouveau du NUFC en Championship est peut être la meilleure opportunité possible pour Haïdara de faire un brillant retour à St James’ Park.

1http://www.lasemaine.fr/2010/12/16/asnl–haidara-le-grand-saut
2http://www.estrepublicain.fr/sport/2012/04/27/haidara-19-ans-seulement
3http://www.estrepublicain.fr/sport/2013/01/22/haidara-a-newcastle-c-est-ok
4http://www.leparisien.fr/espace-premium/sports/la-locomotive-dont-on-avait-besoin-27-10-2012-2269445.php
5http://papinade.com/newcastle-haidara-espere-porter-le-maillot-de-la-france/13381
6http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Newcastle-massadio-haidara-out-encore-4-mois/611476
7http://fr.soccerway.com/players/massadio-haidara/160594/